Message du président

Blog de la CHFCA | Mark Kirby

Je suis heureux et honoré d’avoir été sélectionné pour diriger la CHFCA. Lorsque je suis arrivé, c’était dans la conviction que le secteur est sur le point de connaître une croissance et des opportunités significatives. Au cours du peu de temps que j’ai occupé, mon impression s’est renforcée. Le potentiel de l’hydrogène de réduire considérablement l’intensité en carbone des principaux secteurs difficiles à décarboner est progressivement reconnu par les gouvernements du monde entier, y compris le gouvernement canadien. Nous pouvons nous attendre à voir davantage de politiques, de réglementations et de soutien financier pour favoriser l’adoption.

Le niveau élevé d’activité en Chine, stimulé par les subventions, crée de nombreuses opportunités pour les fournisseurs canadiens de systèmes de piles à combustible, de composants et de services. J’ai entendu dire qu’il y avait plus qu’assez à faire là-bas pour occuper les entreprises canadiennes! Cependant, il reste encore beaucoup à faire: de nouveaux produits de piles à combustible passionnants; programmes de bus en Europe; construction de stations de ravitaillement; déploiements de véhicules légers, projets maritimes et lourds et grands projets de production d’hydrogène à faible émission de carbone prévus pour l’Australie, l’Indonésie, l’Afrique du Sud, le Chili, etc.

Au Canada, nous commençons à voir l’impact que la politique peut avoir sur l’adoption de la technologie de l’hydrogène et des piles à combustible, les exigences ZEV et LCFR stimulant la construction de stations-service et le déploiement de FCEV en Colombie-Britannique et au Québec. De plus, les principales industries des pipelines, de l’énergie et des procédés se penchent sur l’hydrogène pour essayer de comprendre comment elles vont se conformer à la réglementation imminente. Si nous tirons parti de l’élan, nous pourrions enfin créer un marché intérieur solide pour vos produits et services.

La CHFCA, grâce au travail acharné de mes prédécesseurs, a contribué à créer cet élan. Il continuera de le faire, par le biais de communications, d’éducation, de conférences, de salons professionnels, d’un engagement avec les décideurs gouvernementaux et en obtenant des fonds pour soutenir le secteur. Je suis très heureux de travailler en votre nom pour développer le secteur.